La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Grossophobe?

Selon Wikipédia voici ce qu’est la grossophobie : « C’est un néologisme désignant l'ensemble des attitudes et des comportements hostiles qui stigmatisent et discriminent les personnes grosses, en surpoids ou obèses. Elle a pour origine des préjugés et des stéréotypes négatifs selon lesquels le fait d'être gros est une question de volonté personnelle et que les personnes grosses seraient ainsi les seules responsables de leur surpoids, en négligeant les autres facteurs à l'origine du surpoids. »

Vous savez ce que je trouve grossophobe? Toutes les publications où c’est mentionnées que la personne peut nous aider à perdre du poids rapidement.  C’est aussi les supposés « coach en gestion de poids » simplement parce qu’ils vendent des coupes faims. C’est aussi tous ceux qui pensent que le bonheur passe par la perte de poids. Ils disent tous qu’avoir un excès poids c’est laid et que nous pouvons régler le problème par la privation et la volonté. Alors que c’est faux.

J’ai aussi été dans cette grossophobie, c’est ce que je disais en mettant sur pied mon programme « Maigrir de l’intérieur ». Et j’ai compris. Maintenant le programme se nomme « Faire la paix avec ton corps ». Le but n’étant plus la perte de poids, mais la liberté d’être. La liberté de manger selon les besoins du corps. Ce n’est certainement pas en critiquant une publicité, telle celle de Maxi, qui va aider à la cause contre la grossophobie. Apprenons à mettre de la lumière où c’est nécessaire.

Comme le disait Ghandi : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ».

Quand j’ai vu la pub de Maxi, je l’ai partagé pour deux raisons. Maxi qui disait qu’ils offrent maintenant plus de produits Québécois et qu’en partageant la vidéo, 1$ était remis à la banque alimentaire du Québec. Voir Martin Matte en surpoids, je m’en foutais un peu, parce que justement, je tente du mieux que je peux de ne pas juger le corps. Ni les comportements. Et d’autant plus qu’il ne faisait que refléter ce que je vois et entends depuis le début du confinement. Soit, la peur d’engraisser et la majorité du monde dire qu’ils mangent trop. Ce qui est vrai et réaliste. Ce n’était que ça. S’ils l’avaient laissé à son poids, cette publicité n’aurait pas eu autant d’impact. Parce qu’un poids « normal » ça ne fait pas réagir, donc ça passe dans le beurre, comme on dit. Personne n’aurait voulu la partager. Jamais je n’y ai vu de la méchanceté. C’est une caricature, de l’humour. Oui de l’humour satyrique j’en convient. Cela fait partie des types d’humour qui existe et c’est tant mieux. Qui n’a jamais entendu ce proverbe Québécois : « Si tu ne vaux pas une risée, tu ne vaux pas grand-chose »?

Ce n’est certainement pas dans le combat que nous allons gagner contre l’industrie de la perte de poids et l’incompréhension derrière l’excès de poids. Apprenons à être en paix pour transmettre cette paix et sachons rire de soi.

« Le poids ce n’est pas ma faute mais c’est ma responsabilité » est le titre de ma conférence. Prenons notre responsabilité au lieu d’accuser les autres d’être la source de notre malheur. Tout ce qui créer des réactions dans mon corps et mon cerveau sera apportés à ma conscience, pour que j’évolue. C’est ce qu’on nomme : « Un cadeau, mal emballé ». Acceptons ce cadeau et commençons à changer les paradigmes que nous avons pour amener les autres à mieux comprendre les problèmes de poids.

Désolé, pardon, merci, je t’aime.

 

La publicité à été retiré et voici le texte du Nutritionniste Urbain, Bernard Lavallée : En quoi la publicité de Maxi était grossophobe