Qu’est-ce que le coaching ?

J’aime bien la définition selon Wikipédia.

‘’ Le coaching est un accompagnement professionnel personnalisé permettant d’obtenir des résultats concrets et mesurables dans la vie professionnelle et/ou personnelle. À travers le processus de coaching, la personne coachée approfondit ses connaissances et améliore ses performances.’’

‘’ Le coaching se distingue clairement du mentorat par le positionnement. En coaching, l’accompagnateur (coach) se situe aux côtés de la personne accompagnée (coaché) dans une position d’égalité.’’

Qu’est-ce que la Programmation Neurolinguistique (PNL) ?

Tel que décrit sur le site du CQPNL

‘’À la fois un art, un ensemble d'outils et une philosophie de vie, la PNL a pour objet la modélisation de l'excellence humaine.’’

S'intéressant avant tout au « comment ça marche » plutôt qu'au « pourquoi ça ne marche pas », elle a développé des modèles simples et concrets pour décoder les compétences exceptionnelles de personnes reconnues pour leur savoir-être et savoir-faire (pédagogues, psychothérapeutes, coachs, entrepreneurs, gestionnaires, négociateurs, artistes, sportifs, etc.) et les rendre accessibles au plus grand nombre.

Ma formation en PNL m’a donc apportée des outils pour mieux vous accompagner. Il n’y a pas d’ordre d’utilisation des techniques. Aucune grille à compléter. Chacun est unique et chacun à sa propre réalité. C’est dans votre unicité que je vous accompagne. C’est ce qui me permet de personnaliser les rencontres.

Comment est née la PNL ?

Dans les années 70, en Californie, Richard Bandler (Mathématicien) et John Grinder (Linguiste) décident de s’unir afin d’observer ce qui réussit chez les psychologues. Ensuite vers les années 80 ils s’intéressent à d’autres domaines,  comme ceux de la créativité, du sport, du management, de la pédagogie et de la communication.

Ils s’inspirent du travail entre-autre de Fritz Perls, Virginia Satir et Milton Erickson

Et que fait le coach PNL ?

Le rôle du coach est d’aider ceux qui le souhaitent à rester actifs face à leurs objectifs et de retrouver les ressources nécessaires pour les atteindre. Le coach accompagne le client vers plus d’ouverture de possibilités, plus d’autonomie et ainsi trouver plus de satisfaction dans sa vie. Il guide vers plus de compréhension dans le respect et accompagne le coaché afin d’augmenter la confiance et l’estime de soi.

PNL de la 3e génération

Tel que l’explique Robert Dilts lors d’une conférence donnée à Paris en janvier 2006.

Nous parlons maintenant de 3e génération parce qu’au début de la PNL, il n’y avait pas de technique. La PNL était simplement basé sur un ensemble de présuppositions; tel la carte n’est pas le territoire; toutes les ressources sont disponibles en chacun de nous; plus nous avons de choix mieux c’est; etc.

Robert Dilts explique :

Cette nouvelle PNL, qui s’intéresse à des niveaux d’expérience plus élevés (l’identité, la vision, la finalité, le rôle…) prend racine dans la 2e génération de la PNL (avec les croyances et valeurs…), qui elle-même prend racine dans la première génération de la PNL (les capacités, des comportements, l’environnent)

Avec la 1ère génération de la PNL on posait les questions suivantes : qu’est-ce qu’on veut et comment on va l’obtenir ? On était très focalisé sur le fait d’atteindre un objectif et de résoudre un problème particulier. Avec la 2e génération on a commencé à se poser la question du pourquoi : pourquoi veut-on cela ?  Pourquoi s’empêche-t-on cela ?  Aujourd’hui on se concentre sur de nouvelles questions : qui sommes-nous et pour quoi ?

On sait aujourd’hui que le Coaching avec un grand « C » ne fonctionne pas comme cela, on sait que les ressources se trouvent chez le client. On aide le client à trouver lui-même ses ressources, à les faire émerger pour qu’il trouve ses réponses.

En tant que praticien de la PNL de 3e génération, il n’est plus seulement question d’ancrages ou d’identification de nouvelles croyances, mais il s’agit plutôt de la capacité à voir profondément l’autre, à lui offrir un espace dans lequel il peut évoluer, se relier avec sa profonde raison d’être. Il ne s’agit pas seulement de définir l’objectif et de le réaliser, mais plutôt de grandir en sagesse, en authenticité et en prise de conscience de nos relations.

Voici quelques-uns des objectifs de la PNL de 3e génération. Les questions centrées sur la réalisation d’un objectif ou la résolution de problèmes (quel objectif et comment faire ?), deviennent avec la 3e génération : de quelle façon puis-je grandir, évoluer et être différent de ce que j’étais avant ?... comment puis-je me connecter plus profondément aux autres, et d’une manière qui nous enrichit mutuellement ?

Il y a ce champ qui est créé par notre société, par nos interactions et dans lequel il y a une énergie et une intelligence dont nous faisons partie et dont nous profitons aussi.

Que signifie cette PNL de 3e génération sur un plan pratique ?

Toujours selon Robert Dilts         

Dans les domaines de l’apprentissage, du leadership, du coaching, les questions vont être de nature différente. Il ne s’agit plus de demander : quel est votre problème ?  Quel est votre objectif ?  Et de répondre : voici une technique et comme je sais mieux que vous, parce que je suis formé à la PNL, je vais vous dire quoi faire…. Avec la PNL de 3e génération, appliquée par exemple à l’apprentissage, il s’agit d’éveiller celui qui vient apprendre. Il ne s’agit pas uniquement d’enseigner les structures ou les connaissances, mais de faire évoluer la conscience de celui qui apprend.

Dans le cadre du coaching, on cherche à faire ressortir les ressources et la grandeur du client et d’amener ce dernier à s’enrichir et pas simplement l’aider à atteindre ses objectifs.

Tenter l’expérience

La première rencontre d’une durée de 60 à 90 minutes sert de mise en place de la fixation de votre objectif. Cette rencontre vous permet du même coup de vérifier votre degré de confort avec le coach. C’est un processus d’accompagnement vous devez donc être en confiance avec votre coach. C’est à cette rencontre que nous décidons si nous pouvons travailler ensemble.

Le mieux est d’essayer !